Crédit photo : Air-sain.com

De nos jours, on entend tout et son contraire au sujet des humidificateurs d’air. Après avoir connu leur heure de gloire, ils sont désormais regardés avec méfiance et soulèvent beaucoup de questions. Alors, gadget inutile, proliférateur de bactéries ou véritable indispensable dans la chambre de bébé ?

L’importance de l’humidité de l’air

L’hiver au Québec peut être rude et nous avons tendance à monter le chauffage outre mesure. Peu importe l’isolation de votre habitation, il y a fort à parier que cela va finir par causer de légers désagréments de santé au sein de votre famille. Irritation des yeux et de la peau, difficultés respiratoires, saignements de nez… sont des signes que l’air que vous respirez est devenu trop sec. Si les adultes sont plus ou moins sensibles à ce phénomène, imaginez ce que bébé peut ressentir !

Le froid arrive doucement et je sais bien que vous redoutez déjà les rhumes et autres virus qui ne vont pas tarder à l’accompagner. Si vous passez vos hivers à vous battre contre des toux incessantes et des nez qui coulent à n’en plus finir, l’utilisation d’un humidificateur d’air pourrait bien vous changer la vie.

Je vous vois lever un sourcil inquisiteur. Oui, les humidificateurs d’air peuvent présenter quelques risques. Cependant, en choisissant le bon modèle et en suivant les recommandations d’entretien du fabricant, il n’y a rien à craindre. Ils pourraient même vous permettre de traverser l’hiver avec plus de sérénité. Intéressant, non ?

Comment choisir son humidificateur d’air ?

Évitez les humidificateurs d’air à vapeur chaude. Ces derniers font bouillir l’eau qu’ils contiennent. Bien que ce procédé permette d’éliminer toutes les bactéries, il représente également un fort risque de brûlure et peut contribuer au réchauffement de la chambre de bébé. Pour rappel, celle-ci doit être comprise entre 18 et 21°C.

Préférez un humidificateur d’air silencieux. Le but étant de faciliter le sommeil de votre enfant, pas de le perturber davantage avec un ronronnement constant.

Faites attention à l’utilisation d’huiles essentielles. L’eau de certains humidificateurs d’air peut être agrémentée d’huiles essentielles, mais pas tous ! Vérifiez bien au préalable que le votre est conçu pour la diffusion de ce genre de produits. De plus, certaines huiles essentielles sont déconseillées pour les enfants. N’en utilisez pas si vous n’êtes pas sûrs à 100% que cela est sans risque.

Choisissez un humidificateur d’air avec hygromètre intégré. Les pédiatres et autres organismes de santé recommandent un taux d’humidité compris entre 35 et 50% dans la chambre de bébé. Certains appareils mesurent le taux d’humidité de l’air ce qui vous permet de réguler votre utilisation de l’humidificateur. Vous pouvez également acheter un hygromètre séparément.

Enfin, privilégiez les humidificateurs d’air sans filtre. Vous n’aurez pas à vous inquiéter de savoir quand et comment le changer et vous limiterez ainsi le risque de développement de bactéries.

De manière générale, nous vous recommandons de nettoyer scrupuleusement votre appareil de manière régulière. Videz l’eau de votre humidificateur d’air après chaque utilisation et ne le remplissez de nouveau que lorsque vous êtes prêts à l’allumer. Les bactéries adorent les eaux stagnantes, ne leur laissez pas l’occasion de s’installer ! Vous pouvez aussi utiliser de l’eau distillée, cela évitera le dépôt de fines particules blanches mais sachez qu’elles ne sont pas nocives.

Votre avis nous intéresse

Et vous, que pensez-vous des humidificateurs d’air ?
N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires pour échanger davantage sur le sujet et peut-être rassurer celles et ceux qui hésiteraient encore.